Momento Espírita
Curitiba, 14 de Dezembro de 2018
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone Un vase utile au Maître (audio)

Il s’appelait Ananias et il était un cordonnier chez Emmaüs. Il connut Jésus le soir tragique du Calvaire. Il alla à Jérusalem pour la célébration de Pâques et il rencontra la ville en prise à un mouvement inhabituel.

Compatissant, il avait accompagné le drame douloureux de la marche pénible de Jésus à travers les rues de la ville sainte, en suivant le cortège jusqu'à la colline.

Du haut de la croix, Jésus lui lança un regard inoubliable. C’était un appel, une invitation.

Il fut informé, trois jours plus tard, de la résurrection du Maître, alors il chercha Simon Pierre pour mieux connaître la personnalité de cet Homme.

Il accepta immédiatement l'Évangile, retournant chez Emmaüs, disposant de ses biens et revenant à Jérusalem il s’associa aux apôtres galiléens, dans les premières activités de La Maison du Chemin.

Il vécut à Jérusalem, un certain temps, allant de quartier en quartier, dans son travail de divulgateur.

Laissant ces terres, il s'arrêta dans différents villages, prêchant les vérités de Jésus Christ, en route pour Damas, en Syrie.

Sous le commandement de Jésus, Ananias chercha le jeune Saül de Tarse à l'auberge là où il s’installa, après avoir eu sa glorieuse rencontre avec Jésus sur le chemin de Damas.

Ananias est un homme aux cheveux blancs, respectable et dit au tarsien, aveugle depuis la vision de Jésus:

Frère Saül, Jésus, qui T’est apparu sur le chemin de Damas, m'a envoyé à votre rencontre pour que vous puissiez voir à nouveaux.

Quelle extraordinaire leçon. Le persécuté vient à la rencontre de son persécuteur, parce que le Christ lui avait demandé.

Aurions-nous la grandeur de cette foi ? Ananias savait que Saül était venu à Damas pour l'arrêter.

C’est Ananias qui conseilla à Saül de mûrir ses idées, dans la préparation de son apostolat, ce qui le pousse à chercher le vieux maître Gamaliël, à Palmyre et à se retirer dans le désert de Dan par la suite.

Après avoir passé trois années dans le désert, Saül retourna à Damas et c’est encore une fois Ananias qui le reçoit.

Ayant prêché dans la synagogue, le deuxième samedi de son séjour dans la ville, Saül reçoit un mandat d'arrestation et se réfugie, suivant le conseil d’Ananias, dans la maison d’une humble blanchisseuse.

Le vieil homme est arrêté. Ils veulent qu’il confesse où se trouve le jeune homme de Tarse, qui avait osé souiller la synagogue en parlant à propos du Maître de la Galilée.

Il fut détenu au secret pendant 24 heures. Il reçu vingt coups de bâton qui lui ont gravement blessé le visage et les mains.

Lors de l’interrogatoire, il répondit fermement : Saül doit être avec Jésus, ce que, selon sa conscience, ne correspondait pas à un mensonge, mais ne comprometait pas non plus l'ami fidèle.

C’est Ananias celui qui vint à la rencontre de Paul de Tarse, juste après sa décapitation et il lui dit : Depuis la révélation de Damas, tu as dédié tes yeux au service du Christ ! Contemple à présent les beautés de la vie éternelle, afin que nous puissions partir à la rencontre du Maître bien-aimé !

*   *   *

C’est une grande leçon d'amour que nous offre Ananias : au nom de Jésus, il part à la rencontre de son persécuteur et non seulement il l’aide, mais il l’embrasse et l’appelle frère.

Il devient son ami fidèle et inconditionnel. Il a été l’un des piliers qui a soutenu la tâche extraordinaire de l'apôtre Paul.

Pensons à cela et faisons de même.

Rédaction du Moment Spirite, basé sur les chap. IX et X, partie 1
 et sur les chap. I et III, partie 2 du livre
Paulo e Estêvão, par l’Esprit
 Emmanuel , psychographé par Francisco Cândido Xavier, éd. Feb.
Le 27.8.2018

 

Écoutez l'audio de ce texte

© Copyright - Momento Espírita - 2018 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)