Momento Espírita
Curitiba, 15 de Julho de 2024
busca   
Par titre  |  Dans le texte   
ícone Des moments d’écoute

C'est en 1984 que des scientifiques ont remarqué des sons inhabituels près du bassin des dauphins et des baleines blanches.

Ils ressemblaient à une conversation distante entre deux personnes, bien qu'il fût impossible de comprendre ce qu'elles disaient.

Quelques jours plus tard, ils furent encore plus surpris, lorsqu'une plongeuse sortit du bassin et demanda à ses collègues qui lui avait donné l'ordre de sortir.

Une analyse acoustique a permis de déterminer que les sons provenaient d'une source surprenante : une baleine appelée Noc.

Les sons ont été enregistrés par la National Marine Mammal Foundation à San Diego, en Californie.

Qu'il s'agisse d'une voix similaire ou d'une imitation humaine, peu importe. Ce qui est sûr, c'est que les animaux ont leur propre façon de communiquer.

Qui écoute le chant des oiseaux peut faire un effort pour comprendre ce qu'ils se disent.

Une de mes amies, qui a un arbre feuillu juste devant sa maison, dit qu'elle s'amuse du vacarme des perruches à la fin de la journée.

J'imagine toujours, dit-elle, qu'elles discutent pour décider qui sera sur quelle branche pour la nuit à venir.

Ou bien, qu'elles se racontent tout ce qui leur est arrivé pendant la journée.

À ce moment-là, je pense qu'elles nous offrent une grande leçon de vie. Nous devrions faire comme elles, arriver à la maison et avoir envie de nous écouter parler de ce qui s'est passé ce jour-là.

Comment se sont passés le travail, les études ? Comment était la circulation ?

Des petites choses qui nous rapprochent. Écouter les enfants nous raconter comment s'est déroulé le match de football, comment ils ont obtenu la meilleure note de la classe pour leur dissertation.

Ou comment ils ont moins bien réussi leur contrôle de mathématiques. Comment ils ont partagé leur goûter avec leur ami, qui les regardait pendant qu'ils déballaient leur friandise.

Oui, les animaux, même lorsqu'ils communiquent entre eux, peuvent nous donner des leçons.

Par exemple, la leçon de savoir écouter. Je regarde mon chien, toujours attentif aux aboiements des autres chiens du quartier.

Selon ce qu'il entend, il s'agite et réagit en aboyant. Je comprends : ses amis du début de la rue l'avertissent qu'un inconnu est passé devant chez eux.

Et il se tient au portail, vigilant.

Mais parfois, il se contente d'écouter. Il reste là, tranquille, à écouter.

Ce sont probablement des choses insignifiantes que ces aboiements traduisent.

Dans ces moments-là, je réalise à quel point il serait bon que nous, les humains, apprenions à écouter.

En général, nous sommes très impatients face à ce que nous croyons être des affirmations stupides et dénuées de sens.

Pourtant, ce qui peut nous sembler idiot, c'est le discours d'une personne solitaire, qui veut partager avec quelqu'un ce qu'elle a observé, ce qu'elle vient de vivre.

Il serait bon que nous écoutions davantage, que nous essayions de comprendre, au-delà de tout, ce que la personne veut transmettre.

Après tout, la Divinité, en élaborant la perfection du corps humain, a fait en sorte que nous ayons deux oreilles, une de chaque côté de la tête.

Précisément pour entendre le bon et le mauvais, l'agréable et le désagréable, la voix de l'être aimé ou simplement celle d'une personne qui espère être entendue par quelqu'un qui lui sourit.

Pensons-y en ces temps difficiles dans le monde. Des moments d'écoute.

Rédaction du Moment Spirite
Le 26.10.2023
© Copyright - Momento Espírita - 2024 - Droits de reproduction réservés - Disponible depuis le 28 mars 1998 (en portuguais)